Gazette du samedi no 9

TC SAMEDI

Sponsorisé par Jean-Pol-Du-Pin-Sô artiste peintre au Val d’Hérens.

LA GAZETTE DU SAMEDI

On connait…

Les Templiers du Rouge se sont des adeptes du mythe de la mise à l’index de la piquette. Les membres de cette congrégation se distinguent pour être des amateurs et conservateurs du bon pinard.

Celle dite d’urgence elle est en principe individuelle elle consiste à courir dans tous les sens pour trouver un coin pour se soulager.

L’association festive qui détruit le travail de la paysannerie en immolant par la braise la surabondance des récoltes de regains en l’entourant d’une feuille de papier à laquelle ils foutent le feu.

La troupe de bipèdes qui porte le nom de la bande des renifleurs de houblon. Une particularité de cette troupe elle se réunie pour le sacrifice combien périlleux du jeu de la paume le samedi.

Une première qui a du plomb dans l’aile…

A l’occasion de la remise des challenges en juillet au club house de nos amis du Groupe E une grande première est envisagée cette année. Un spectacle son et lumière entrecoupé d’une comédie musicale figurent au programme des festivités.

Pour l’instant le réalisateur et le metteur en scène de cette gigantesque œuvre n’est pas en mesure de lever un coin du voile des fabuleux tableaux qui seront présentés. Une indiscrétion circule cependant celle de savoir si le personnage principal du spectacle sera en mesure de tenir son rôle. Une rumeur circule en Valais elle se répand au point que la justice a pris l’affaire en mains.

Cette dernière remonte à la période des élections valaisannes où une irrégularité a été détectée dans le Val d’Hérens une substitution de la clef de l’urne.

Comme il en a l’habitude le samedi matin Cui Cui prend un malin plaisir à taquiner son pote le Sacristain, aux vestiaires, en lui substituant une chaussette, un soulier, une cuissette, etc. avec la subtilité d’un parfait prestidigitateur. Ces tours de magie sont bien rodés chaque fois ils ont un certain succès. Un talent à l’état pur qui démontre que notre homme possède des qualités intrinsèques qui développées lui permettraient d’obtenir une place au spectacle chez Knie.

Le dimanche jour d’élections en Valais notre Fribourgeois d’adoption joue le même scénario avec un pote avec lequel il partage la verrée de l’apéro de ce dimanche un brin spécial.  Nouveau coup de la farce il pique la clef qui traine sur la table histoire de jouer un bon tour à son ami. Bla…Bla…Bla… à gauche à droite poignée de mains chacun regagne ses pénates.

Cui Cui suit le tracé conduisant à son gite le chalet son pote du jour s’en va vers son lieu de travail le bureau de vote où il tient le rôle de scrutateur. L’urne est bien présente avec les bulletins de vote des citoyens des Collons mais où est donc passé la clef. Les fouilles restent sans résultat l’heure avance décision est prise de fracasser la boite contenant les votes.

Arrive alors au bureau un disciple d’Oscar Freysinger qui a suivi le manège de Cui Cui au bistrot il annonce qu’il va demander l’annulation de l’élection. Dès lors le Conseil d’Etat du Valais a décidé d’ouvrir une enquête. Ce dernier est convoqué durant tout le mois de juillet à fournir un travail d’utilité public. (L’entretien des Bisses). Dès lors il ne sera pas en mesure de tenir le rôle principal et d’apporter la dimension fantastique aux festivités de la Maigrauge.

Le responsable de cette journée Armando regrette cette défection en lieu et place de cette grande première il mettra à disposition des participants une série de bandes dessinées des aventures des Pieds Nickelés version ceux du Guintzet.

En dernière minute on apprend que par l’entremise de son avocat Cui Cui a demandé s’il pouvait déléguer son partenaire de double au tennis le pote Baki pour purger la peine à sa place. Un refus a été prononcé.

Beauregard en camp d’entraînement…

Une indiscrétion est à l’origine de l’information les joueurs de Beauregard préparent le Derby.

Etre au top le jour « H » une ambition à laquelle aspire les joueurs.

Pour ce faire ils ont réquisitionné la cour de la Brasserie Cardinal où ils poursuivent leur préparation à l’abri des regards.

Ceux qui voit là une fusion entre les deux brasseur…c’est un peu trop tard…

Rectification…

Pourquoi lundi 22 mai 2017 le chantre du Gibloux a dit au revoir à ses potes du double… Parce que la partie était terminée…

Un point à la ligne… Version officielle…Plus rien à ajouter…

Belo