Gazette du samedi

Sponsorisé par la troupe de marionnettes de la TV du bout du lac…

LA GAZETTE DU SAMEDI

Comme l’œuvre de l’Abbé Bovey écrite en 1911…

Il est de retour le joyeux mois de mai… amis quel beau jour tout sourit tout est gai…

Samedi matin 6 de mai 2017… On chante… elle est de retour la gazette du samedi…

Ce numéro coïncide avec un évènement incontournable « L’Election du Président de la République Française » Nos voisins sont face à un choix historique, se sera tout Marine ou tout Emmanuel.  On croit rêver comme en 1956 il y avait aussi un Emmanuel et une nana, ce n’était pas Marine mais Brigitte. Cela se déroulait également chez nos potes d’à côté mais à l’écran (pas le politique) mais cinématographique, Et Dieu créa la femme, un chef d’œuvre dédié au culte de la nana…

Mais revenons à l’actualité.

Dimanche à 20h.00 comme toujours en fanfare avec une chorale de chants d’oiseaux de la part de la bande à Fillon soutenue par le concerto de ballets de grosses cylindrées de la troupe à Hollande, alors au milieu des pâquerettes une véritable meute en rang d’oignons ils escorteront :

L’élu du jour

On prend le temps d’admirer. Les plus virils sortent la bouteille avec le bouchon ficelé et les frileux laissent deviner leur déception ils vont au lit.

Heureusement au TC Samedi nous ne jouons pas la même pièce de théâtre le groupe n’est pas appeler à participer au rituel électoral. Fribourg a ses fêtes folkloriques chaque fin août une tradition. Notre groupe à deux Georges celui qui détient le droit d’ainesse porte sur sa tête la couronne de laurier, pas besoin des urnes… c’est lui le chef…

Les canards « Frouziens » titrent, une finale inédite.

Les pauvres la prochaine se sera en 2022.

Quelle frustration vive nos voisins, nous joueurs du TC Samedi on a loisir de participer à la finale chaque samedi et cela pendant 31 semaines.

Recherche d’une place de travail.

On apprend que le bureau de pôle emploi de Paris cherche à placer M. Nicolas Sarkozy dans une entreprise fribourgeoise. L’annonce et le curriculum-vitae sont disponibles sur le site : WWW. jobs pour nains de jardins.com.

La conciergerie du Centre de Tennis d’Agy à Granges-Paccot est à la recherche d’un employé. Le profil semble répondre à la place vacante il recherche un « Raze Moquette » pour l’entretien des tapis des courts de la halle.

Une autre opportunité se présente aussi pour Nicolas. Le club de water-polo de la piscine de la Motta est à la recherche d’un « Raze Flotte » un briseur de remous en piscine. Un emploi qui semble convenir à un candidat ayant évolué en zone obscure.

Au prochain Comptoir de Bulle le stand « On rase à l’œil chez le barbier d’Hérens » le poste d’ardoisier est à repourvoir. Le travail consiste à sillonner la foire avec une publicité sur le dos vantant la possibilité de se faire raser gratuitement. Cette activité demande une parfaite condition physique une sélection est organisée aux Collons.

L’offre la plus sérieuse émane de l’entreprise Pol Du Pin Sô. Elle recherche, depuis plusieurs semaines, un homme capable de seconder le patron lorsque ce dernier visionne les entraînements de son équipe de tennis. Le cahier des charges demande une discrétion absolue car un risque de corruption existe. Une close impérative être inconnu du milieu des Anciens de Beauregard.

Dernière minute Mme Penelope et son époux François de France sont disponibles pour le poste de ramasseurs de balles lors du Derby du Guintzet. Exceptionnellement ils ne présenteront aucune facture au terme de la rencontre. Les frais de déplacement et d’hébergement sont à la charge du Canard Enchainé.

Félicitation…

La Direction de la Gazette félicite le dénommer Gérard. Au terme de sa 1ère participation avec l’équipe du Samedi il a réussi l’exploit de terminer en tête du championnat. Depuis sa création jamais le premier de classe a totalisé un nombre de points (87) aussi élevés.

Si notre ami Gilbert, le stratège du calcul des moyennes, était encore en poste il aurait le plaisir de signaler que Gérard a réalisé : 3.346 153 846 15 points pour ses 26 participations de la saison. Une performance à saluer…

A Eviter lors de la cérémonie de la remise des prix fixée en juillet chez nos amis de la Maigrauge. Ne pas être tributaire de la moyenne des points comptabilisés durant la saison pour pouvoir participer à la distribution des chopes à l’apéro. Si notre bon Armando applique la close certains sont dans l’obligation d’étancher leur soif au tuyau d’arrosage des courts.

Belo

Gazette 2017 No 1